- livraison GRATUITE à partir de 90 euro

Carole DELGA ( Présidente de région Occitanie ) en visite au Domaine la Paganie

caroledelga

https://www.ladepeche.fr/2024/05/24/au-chevet-des-vignerons-du-lot-carole-delga-annonce-la-creation-dune-nouvelle-aide-11971700.php

Au chevet des vignerons du Lot, Carole Delga annonce la création d’une nouvelle aide

Ils n’en finissent pas de recenser les dégâts que déjà, il faut compter la trésorerie. Et les calculs sont rarement bons. Les viticulteurs du Lot ont durement été touchés par le gel entre le 18 avril et le 23 avril. D’après le dernier bilan, 90 % du vignoble a été touché. Les producteurs ont besoin d’aide. Ce vendredi, Carole Delga est venue à la rencontre des représentants de la profession, au domaine Paganie, à Puy-L’Evêque. " On revient à la situation économique de 1956. Chez nous, c’est une situation très spécifique, la mise en culture coûte le double d’argent que dans d’autres départements ", lâche Sébastien Sigaud, président de l’UIVC (union interprofessionnelle des vins de Cahors). Dans le chai de Clément et Jessica Henry, la présidente de Région a du mal à le voir du même oeil : oui, l’état des lieux est alarmant, non, le Lot n’est pas un " cas isolé ". Pour l’AOP Cahors, Nicolas Fournié rebondit : " Il nous faudrait une aide au maintien pour relancer la machine et une aide à partir pour les vignerons en fin de carrière qui ne veulent pas engloutir leur capital personnel ". Cette fois-ci, la patronne de la Région acquiesce.

Une aide pour les prêts bancaires

" Nous vendons plus de vins que nous en produisons, il faut absolument repasser sur un système de production. Surtout que nous avons tout juste le stock suffisant pour tenir jusqu’en juin 2026 ", alerte Sébastien Sigaud. Actuellement, 35 000 hectolitres sont à " l’élevage ", c’est-à-dire la phase où le vin vieillit avant la mise en bouteille. Il redoute déjà des vendanges au ras des pâquerettes. " La récolte de cette année sera très faible, on l’estime à 20 hectolitres par hectare. L’année dernière, ce n’était pas mieux avec 19 hectolitres à l’hectare ", précise-t-il. Carole Delga dévoile alors une " reconfiguration du plan d’aide Foster pour mieux s’adapter à la structuration sur du moyen et du long terme ". Le Foster 2, qui rentre en application durant le mois de juin, permettra un soutien aux viticulteurs pour les prêts de trésorerie auprès des banques. Ce dispositif a été élaboré en fonction des remontées du vignoble lotois mais est accessible aux viticulteurs de toute la Région. " Le Foster 1 est toujours d’actualité, mais le Foster 2 prévoit une aide aux prêts bancaires sur le volet des aléas climatiques. L’enveloppe peut aller jusqu’à 50 000 euros de prêt par exploitant ", précise Carole Delga. " C’est plus que nécessaire car les banques perdent la confiance ", reprend Vincent Labarthe, vice-président à la Région. La Région propose aussi une aide à la création de retenues collinaires, individuelles ou collectives ainsi qu’une aide à l’aspersion d’eau pour lutter contre le gel.

Sébastien Sigaud a le sentiment d’avoir été " entendu " : " On assiste à une prise de conscience, la question était évoquée ce mercredi à l’Assemblée nationale par le ministre de l’Agriculture. Maintenant, comment allons-nous rebondir dans l’avenir ?" Une question en suspens.

Poster un commentaire

error check_circle
error check_circle
error check_circle
Paiement sécurisé
Commandez en toute sécurité
Livraison rapide

Expédition & Livraison rapide

Service client
À vos côtés 7j / 7 !
Satisfait ou remboursé
14 jours pour changer d'avis

Inscription à la newsletter

Boutique propulsée par Wizishop

Je n'ai pas de compte,
je m'inscris

error check_circle
error check_circle remove_red_eye
error check_circle remove_red_eye

J'ai déjà un compte,